Animée de curiosité et de sensibilité depuis le plus jeune âge et passionnée par le sens de la vie, Jocelyne Szymanek s’est dirigée vers un métier de thérapeute qu’elle a exercé avec beaucoup de joie.
Aimant l’écriture, elle a tenté par ailleurs de traduire ses états d’âme sur le papier, puis un peu plus tard sur la toile.

Ā dix ans, elle découvre «  la Bohème » d’Arthur Rimbaud. « Ce poème résonne encore aujourd’hui comme un morceau de harpe au plus profond de mon cœur tapissant ses parois de légèreté et d’espérance », écrit-elle.
Ces ressentis, ces résonances, sont des bases solides qui agissent comme des baumes guérisseurs soulageant les douleurs de la vie.
Il lui semble important de se rappeler qui l’on est au-delà des apparences.
Petite fille, elle adorait le soleil et les étoiles au ciel étaient sa famille. 
Sans réponse à ses questions par son entourage, elle se sentait seule parmi les autres, un pied sur la Terre et le cœur dans les étoiles.
Le chemin parcouru dans sa quête d’essentiel depuis cette époque demeure un témoin de sa fidélité à ce cœur d’enfant.
Intriguée par ce qui existe derrière le voile, elle se livre simplement comme pour témoigner de ce qui sommeille en elle et en chacun de nous.

%d blogueurs aiment cette page :